Module A, épreuve 1: le poomsae

Poomsaes à connaître: 

  • Poomsae 1: Taegeug il Jang

  • Poomsae 2: Taegeug yi Jang

  • Poomsae 3: Taegeug sam Jang

Chaque poomsae est noté sur 20 points. 

  • 8 points sur la précision: connaissance du diagramme et exécution détaillée de chaque technique. Chaque erreur de diagramme (mauvaise jambe devant, mauvais bras, mauvais mouvement) enlève 2 points. 

  • 12 points sur la réalisation: équilibre, transitions, vitesse, puissance, force, rythme, expression de l'énergie

Le jour du passage de grade, il faut exécuter le poomsae 3. Ensuite il faudra exécuter celui tiré au sort entre le 1 et le 2.

Module A, épreuve 2: les kibons (noms des techniques)

Module B: Arbitrage

Les gestes et les mots doivent être dits de façon claire, nette et précise comme lorsqu'on arbitre un combat. L'épreuve est notée sur 20 points, 10 points sur la diction, 10 points sur les gestes.

  • Appel des combattants bleu et rouge : Chong - Hong

  • Faire saluer les combattants : Tchaliott, Kyonyé

  • Mettre les combattants en position de combat : Jumbi

  • Démarrer le combat : Sijhak

  • Kalyo : Interrompre le combat

  • Kesso : Reprendre le combat

  • Keuman : Terminer le round ou le combat

  • Gam Jeom : mettre une pénalité à un des deux
    combattants

  • Geste de pousser (après un gam jeom)

  • Geste de fight (après un gam jeom)

  • Geste de retenir (après un gam jeom)

  • Geste de sortir de l’aire (après un gam jeom)

  • Compter jusqu’à 8 (1-Hanna / 2-Doul / 3-Set / 6-Net / 5-Das(eut) / 6-Yas(eut) / 7-Hilgop / 8-Yadeul)

  • Compter jusqu’à 10 (1-Hanna / 2-Doul / 3-Set / 4-Net / 5-Das(eut) / 6-Yas(eut) / 7-Hilgop / 8-Yadeul / 9-Ahop / 10-Yeul)

Les han bon kyorugui sont des attaques/défenses avec les mouvements des poomsae pour montrer leur efficacité

Protocole: 

  • Les deux pratiquants se saluent

  • Les deux pratiquants se mettent en jumbi seugui (comme en poomsae)

  • L'attaquant recule la jambe droite en position ap koubi seugui et fait en même temps ale maki avec le bras gauche. Il pousse le kihap durant ce mouvement. 

  • Au kihap du défenseur, l'attaquant avance en ap koubi seugui jambe droite devant, et attaque le défenseur en coup de poing au niveau du visage.

  • Le défenseur fait son enchainement en prenant garde à la position de ses pieds et à ses blocage et ripostes.

Programme: 

  • Exécuter deux enchainements différents en n'utilisant que des techniques de bras

  • Exécuter un enchainement en n'utilisant que des techniques de pieds

Les candidats exécutent leurs enchainements et sont notés sur 20 points, dont: 

  • 5 points pour l'originalité

  • 5 points sur la précision des blocage et attaques

  • 5 points sur la précision des positions 

  • 5 points sur le respect du protocole

Module C, épreuve 1: les han bon kyorugui

Module C, épreuve 2: les combats

Pour l'épreuve des combats (équipés de plastrons), le partenaire va attaquer une fois côté ouvert (c'est à dire donner un coup sur le ventre) et une fois côté fermé (côté dos). Il faudra montrer comment se défendre sur ce genre d'attaque c'est à dire ne pas se laisser toucher le plastron (protéger ou esquiver) et essayer de marquer avec une riposte.

Par exemple, on peut protéger et faire un coup de pied, ou faire un retrait et riposter. 

 

Les candidats sont évalués sur 30 points sur plusieurs critères (liste non exhaustive):

  • La vitesse de réaction

  • La complexité et l'exécution la riposte

  • L'efficacité de la protection de et de la riposte

  • L'attitude de combat: kihap (cri), step (déplacements), garde ...

Module C, épreuve 3: Ho shin Soul (self-défense)

Programme: 

  • Se dégager d’une saisie de poignet simple miroir

  • Se dégager d'une saisie de poignet simple croisée

  • Se dégager d'une saisie de poignet double sur un poignet

Protocole: 

  • Les deux pratiquants se saluent

  • Les deux pratiquants se mettent en jumbi seugui (comme en poomsae).

  • Le défenseur éloigne les deux poings de son tronc pour que l'attaquant puisse effectuer la saisie de poignet(s). 

  • L'attaquant saisie le(s) poignet(s) du défenseur qui doit immédiatement réagir et montrer comment se défendre sur ce genre de saisie. 

En général, deux possibilités s'offrent au défenseur, soit celle d'une clé de bras, soit celle d'un dégagement - riposte.

L'épreuve est notée sur 20 points sur plusieurs critères (liste non exhaustive):

  • La vitesse de réaction

  • La complexité et la qualité d'exécution

  • L'efficacité et le réalisme de l'enchainement

  • L'attitude de combat: kihap (cri), détermination, garde ...